Alors la ou le gagnant est…

Le dimanche est toujours une journée assez éreintante dans ma semaine.  Plutôt que de me prélasser et de vivre à fond le jour du sabbat, mon esprit revendicateur se butte à vouloir avancer à contre-courant et faire fi des enseignements saints.  Chaque semaine, je me déchaîne en exécutant une panoplie de tâches : épicerie, aérobie, buanderie.

Alors que ma brassée en était à son troisième rinçage au cycle doux, j’ai décidé, sur un coup de tête, d’abandonner femmes et enfants pour aller me faire voir au Gala Artisss, gala qui était cette année animé par un couple habitant le quartier Dix30 à Brossard.

Ce gala même qui fait dire aux lecteurs de nouvelles et autres animateurs de quiz :

« Nous, les artistes. »

Parenthèse, je suis si nostalgique de l’ancien nom du gala, les Métro Star.  « Vedettes de super marché », le concept était délicieux.

Je n’ai pas fait le tapis rouge.  Heureusement, je n’ai pas fait le trottoir non plus, j’avais assez d’argents pour me payer un costume et entrer au Monument National.  Mon téléphone jaune en guise de chapeau n’a pas impressionné le garde de sécurité, ne comprenant visiblement pas l’hommage à Lady Gaga.  Inculte et goujat à la fois, ses bras anormalement développés grâce aux suppléments de protéine m’ont forcé à utiliser un vieux truc du magicien Luc Langevin : disparaitre sous un drap rouge pour réapparaitre à l’intérieur d’un fruit.  Il avait utilisé ce truc sur les fans de la chanteuse I.M.A.  La pauvre a ainsi dû annuler les dernières représentations de son spectacle prévues à l’Astral de Montréal, la moitié de son public s’étant retrouvé à l’intérieur d’un sac de canneberges.

Réapparut quelques minutes sur le buffet de la salle de presse, j’ai eu la chance d’apercevoir le manque de goût vestimentaires d’humoristes croyant que coat de cuir et chandail kangourou gris sont deux éléments mode tout à fait approprié lors d’un gala, tandis que d’autres avaient plutôt quelques difficultés à camoufler leurs reflux gastriques sévères. Ces deux découvertes résument assez bien le gala dans son ensemble.

J’ai retrouvé brassée, femme et enfants quelques heures plus tard, avec le sentiment d’avoir assisté à quelque chose de grandiose.

Publicités

Quelle est votre émotion :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s