Lady Gaga, la mécène du Web.

Qui est Lady Gaga ?  Je n’essaierai pas de répondre à la question, car personne ne le sait vraiment, y compris la principale intéressée.  Mais si on fait un résumé exhaustif de sa carrière avec tous les grands titres parus à la une de la revue Star Système depuis plus d’un an, elle est une pitoune de luxe hermaphrodite qui a fait faillite quatre fois en 2008 et qui soulage aujourd’hui sa crainte de mourir du lupus en buvant abondamment du cognac avant chaque prestation de son dernier hit Alejandro.  Olé !

Ses premiers tubes m’avaient laissé froid ; ses clips horripilés.  Mention particulière à celui de Just Dance où elle se frotte dans une pataugeuse semi pleine…  Mais je dois avouer que depuis son deuxième album, elle semble gagner en contenu et certaines de ses mélodies ont joué plus d’une fois dans mon Ipod.  Avec ses costumes, elle a monté la barre de l’entertainement visuel populaire et elle est rapidement devenue une incontournable des tapis rouges.  Oui, se mettre un homard sur la tête peut maintenant faire vendre des disques.

L’adage « Faire parler pour faire vendre » n’est pas une pratique exclusive à la Lady.  La nouvelle tendance est plutôt d’utiliser la notoriété de Lady Gaga pour se faire connaître sur les interwebs.  Les performances artistiques de plusieurs talents de l’ombre se sont multipliées en quelques mois.  Certains n’ont pas encore atteint l’âge adulte et ils font parler d’eux grâce aux rimes de la Gaga.  Pensons ici à l’épicurien Timmy et au chevelu Greyson.  D’autres profitent de quelques jours de congé pour pratiquer entre chums la dernière chorégraphie de la diva, comme ces valeureux soldats offrant une virile adaptation de Telephone.

La démonstration m’ayant le plus impressionné est celle offerte par le groupe On The Rocks, des chanteurs style a cappella provenant de San Francisco.  Un Hart Rouge nouveau genre, essentiellement masculin et portant fièrement le pantalon capri accompagné de gougounes assorties.  Actif dans la scène locale (les parkings de centre d’achat) depuis quelques années, leur interprétation de la chanson Bad Romance a été visionnée plus de cinq millions de fois depuis un mois.

Publicités

Quelle est votre émotion :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s