À la recherche d’une Alizée perdue.

Après avoir été la lolita française du millénium, Alizée est aujourd’hui Une enfant du siècle, comme l’indique le titre de son nouvel album.  À travers dix chansons, elle raconte la vie tourmentée d’Edie Sedgwick, muse d’Andy Warhol, morte à 28 ans d’une overdose médicamenteuse.

Malheureusement, ce disque 100% hipster a le cul entre deux chaises.  Les mélodies pop efficaces sont noyées dans des arrangements froids voulant faire d’Alizée une nouvelle icône de la scène électronique underground.  Ainsi, Alizée ne réussit qu’à dérouter la quasi-totalité de son public acquis lorsqu’à 16 ans, elle chantait des ritournelles écrites par Mylène Farmer.

Immense backlash à prévoir.

Publicités

Quelle est votre émotion :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s