Pendant ce temps, la guerre empire en Afghanistan.

En décembre dernier, Barack Obama a ordonné l’envoi en Afghanistan de quelque 30 000 soldats américains supplémentaires pour tenter de renverser la vapeur du train face à l’insurrection menée par les talibans qui ne cesse de gagner du terrain et de s’intensifier depuis quatre ans.  Mais ces renforts n’ont ni vaincu, démantelé ou perturbé la rébellion, qui est au contraire devenue plus résistante et structurée.  Parallèlement, le nombre de civils tués dans des incidents liés au conflit a augmenté au cours des six premiers mois de 2010…  Tout ça, c’est ce qu’on appelle de mauvaises nouvelles.

Mais alors que continuent les combats de type classique (militaires en uniforme, fusil à la main, recherchant désespérément des talibans), une nouvelle forme a éclaté au sein même de l’armée américaine.  Une compétition possiblement malsaine aux yeux du colonel en charge, mais emballante pour tous les fans de So You Think You Can Dance.

Depuis quelques mois se multiplient sur YouTube des vidéos de soldats américains exécutant diverses chorégraphies sur les hits de l’heure.  Recherchant visiblement la célébrité instantanée qu’ils n’obtiennent pas dans leur combat contre les talibans, combat s’éternisant depuis beaucoup trop longtemps, les valeureux militaires font fi de leur manque de souplesse et n’hésitent pas à se brasser le popotin de façon exubérante.  N’importe quoi contre quelques clics d’internautes en mal de fantasmagorie militaire.  Parfois, c’est réussi, comme dans le cas de la reprise de Lady Gaga, Telephone, dont je vous avais parlé lors d’un article précédent.  Mais lorsque les soldats flirtent avec l’homoérotisation du milieu militaire en parodiant tous les clichés gays, ça passe carrément moins bien.

Soldats, une discussion de groupe devrait visiblement être organisée pour chercher à comprendre ce que vous essayez de catalyser ou d’exacerber en vous avec ce genre de performance publique.  Cependant, je lève mon chapeau pour les jeux de lumières débutant à 1 minute 48.

Publicités

Une réflexion sur “Pendant ce temps, la guerre empire en Afghanistan.

  1. C’est carrément malaisant cette histoire!
    On peut quand même noter qu’ils ont l’air à prendre une plaisir malsain à se déhancher comme des danseuses érotiques. Du moins, on pourra dire que la guerre les aura aider à développer leur coordination!
    En passant, belle intro!

Quelle est votre émotion :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s