À force de recevoir des demandes de mise à jour quotidiennes de la part d’Apple, j’ai bien été obligé d’upgrader mon iTunes à la nouvelle version numéro 10.  Même un mélomane comme moi a de la difficulté à remplir 80 Go de musique…  Mon iPod est vieux de deux ans, je n’ai pas de iPad et la version 9 d’iTunes a toujours bien fonctionné chez moi, tout comme la 8, la 7 et les autres utilisées auparavant.  Bref, j’ai installé de force la version 10 avec tout ce qui vient avec dont le fameux nouveau réseau social dédié exclusivement à la musique : Ping.

En marge de ses excellents produits, la Pomme a voulu réaffirmer son rôle majeur dans la consommation de musique avec un réseau social.  Ne s’invente pas fondateur de Facebook qui veut.  Apple n’a, en effet, pas très bien compris toutes les règles des réseaux sociaux.

iTunes est l’un des plus grands vendeurs de musique au monde.  Intégré dans la version 10 du logiciel, Ping vous permet de partager vos goûts musicaux, découvrir ceux de vos contacts, suivre et être suivi, recommander un album ou encore suivre le profil Ping d’artistes.

Et pourtant, après quelques jours d’essai, Ping ne m’a pas enthousiasmé.  La plupart des artistes possédant un compte Ping officiel ne sont que des gros vendeurs de type Katy Perry / Lady Gaga.  Des artistes dont il est déjà facile de connaître leur actualité via les médias du monde entier.  Où sont les artistes émergents ?  Côté francophone, autant vous dire que c’est le néant.  Je n’ai trouvé que Céline Dion, avec un accent, quand même.

De plus, habitant le Canada, je ne peux « aimer » que des artistes ayant leur album distribués dans les magasins canadiens.  À quoi me sert un réseau social si je ne peux pas crier mon amour inconditionnel pour la chanteuse Gabriella Cilmi qui, je vous le rappelle encore une fois, n’a pas la chance d’avoir une compagnie de disque désirant la faire connaître internationalement ?

J’ai malgré tout tenté de me fabriquer un profil des plus complets en ajoutant mes artistes « préférés » tels que Coldplay, Madonna ou U2.  Mais une fois terminé, j’ai voulu retrouver mes amis afin de les ajouter à ma liste de contacts.  Là est probablement le pire défaut de Ping : il vous demande de rechercher à la main vos contacts dans une banque de noms où il est possible d’utiliser un pseudo.  Une hérésie, à l’heure où tous les réseaux s’ouvrent pour migrer facilement les utilisateurs d’un réseau à un autre, avec Facebook en plaque tournante de comptes utilisateurs.

Le vrai problème de Ping est qu’à l’heure où le mot d’ordre du web est « social », Apple a tout simplement créé un réseau où notre identité n’est basée que sur ce que nous achetons et qui met en avant les grosses entreprises au détriment de petits créateurs.

Apple semble, avec Ping, avoir donné naissance à un projet issu d’un autre temps : celui où le web était une technologie qui n’avait pas encore trouvé sa philosophie, sa dimension sociale.

Flop.

Publicités

Quelle est votre émotion :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s