Du 14 octobre au 11 décembre 2010 se déroule l’exposition Jazzissimo Joiseau à la Galerie Joyce Yahouda de l’édifice Belgo, à Montréal.  C’est une porte d’entrée dans l’univers de l’artiste visuel zipertatou et de son projet À la frontière du Jazz, une web-série à venir.

zipertatou, c’est le jeu, l’enfance.  Une vision contraire à l’attitude rationnelle et réflexive du monde adulte.

Le travail de zipertatou tente de reproduire l’état d’esprit dans lequel on plonge quand on joue, un état d’esprit qui nous ramène à l’enfance.  Que ses oeuvres soient sur vidéo ou sur un médium visuel plus traditionnel, elles provoquent un sentiment de bien être face à nos souvenirs réconfortants de jeunesse, mais également de la nostalgie, une émotion intimement liée à la tristesse.  Des enjeux émotifs enfantins où les émotions contradictoires peuvent se succéder très rapidement.  Chez les enfants, il n’est pas rare de voir la tristesse côtoyer la joie dans des laps de temps très rapprochés.  Et à cet âge, cet état n’est pas considéré comme de la bipolarité.

Il y a bien évidemment une forme d’utopie dans son univers, l’adulte ne pouvant pas retourner à un état antérieur, mais proposer des utopies n’est-il pas un des buts de l’art ?

Le teaser de la future web-série est en fait un vidéoclip de la chanson Y’a une étoile pour vous, un succès d’Angèle Arsenault nouvellement remixé.  Le premier épisode d’À la frontière du jazz est attendu pour novembre et met en vedette Jean-Thomas Jobin, les Denis Drolet ainsi qu’Angèle Arsenault.

Publicités

Quelle est votre émotion :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s