Univers trouble.


Était-il possible pour Depeche Mode de vivre une tournée encore plus éprouvante que celle vécue en 1994 lorsque le chanteur Dave Gahan était aux prises à de sérieux problèmes de drogue l’ayant presque laissé pour mort ?

Depuis, le groupe s’est vu renaître de ses cendres et avec la parution de Sounds Of The Universe, leur très expérimental dernier album, Depeche Mode était prêt à s’embarquer dans une tournée de plus d’une centaine de dates à travers le monde.  Mais ce Tour Of The Universe a lui aussi été marqué par les problèmes de santé du chanteur, un cancer ayant été diagnostiqué quelques semaines après le coup d’envoi.

Ceci explique peut-être en grande partie le manque d’énergie ressentie sur la captation DVD.  De plus, les caméras positionnées au niveau de la foule nous font vivre le spectacle comme si on y était, avec une vision floue et obstruée par de nombreux bras en l’air tentant de filmer le spectacle avec leur cellulaire.  Choix artistique discutable.

Évidemment, le groupe a donné une grande place au dernier album sur cette tournée, mais quelques morceaux cultes avaient réussi à se frayer un chemin jusqu’à la scène.  Du moins, lors de la première partie en Amérique du Nord.  Pour les avoir vu à Montréal en juillet 2009, Strangelove et Master And Servant ont été les deux points forts du spectacle.  Malheureusement et aussi incompréhensible que cela puisse paraître, ces deux morceaux ont par la suite été supprimés de la setlist.  On ne les retrouve donc pas sur ce DVD.  Dommage.

Publicités

Quelle est votre émotion :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s