Fébrile comme Chantal Lacroix parcourant les couloirs de la maison Trestler, j’ai grandement anticipé le premier anniversaire de mon blog.  Depuis une semaine, je porte mon petit chapeau en forme de cône et je profite de toutes les occasions qui s’offrent à moi pour souffler des bougies.  Malheureusement, les gâteaux d’anniversaires errants sont une espèce rare en milieu urbain, les trottoirs montréalais étant plutôt garnis de pigeons ou de jeunes étudiants paumés désirant solliciter la populaces pour des dons à la Croix-Rouge.

Pour rassasier mes désirs de wannabe sapeur, j’utilise à fond mon diaphragme et souffle sur tous les objets que je rencontre laissant s’échapper une petite flamme : les lampions de l’église Notre-Dame, le wok de chez Thaï Express, les poubelles du Carré Viger…

Ça fait passer le temps, surtout que je suis toujours en attente d’un appel de Lindsay Lohan, jolie starlette de Hollywood à qui j’ai officiellement demandé une entrevue exclusive.  C’était selon moi le présent idéal à vous offrir, vous qui lisez mes épanchements divers depuis un tour complet de calendrier.

Lindsay Lohan, comme cadeau ?  WTF ?!?

Oui.  Car si ce blog existe, c’est en partie grâce à la jolie blonde (ou brune, ou rousse) qui m’a grandement inspiré un soir d’avril 2010

Mais bon, la semaine a passé et je suis resté sans nouvelle de Lindsay.  Ça m’a inquiété…  Lui était-il arrivé malheur ?  Avait-elle de nouveau sombré dans les ténèbres de l’alcool ?

Oui.

Mercredi soir dernier, c’est sur le pas de la porte du Motor City Bar de New York que Lindsay Lohan donnait furieusement l’impression d’avoir une fois de plus fait le plein de carburant.  Au diable son nouveau manteau léopard, c’est la tête à même le sol qu’elle s’est retrouvée après avoir exécuté moult pirouettes en descendant l’escalier.  Il ne manquait que des cactus géants pour l’accueillir sur le trottoir et la scène aurait été identique à celle d’un certain 24 mars…

Un an plus tard, rien n’a vraiment changé.  Les mêmes vedettes font la une des mêmes magazines, pour les mêmes actions.  Ce constat est terrifiant !!

Quelques heures plus tard, Lindsay a visiblement repris ses esprits sur son Twitter où elle y a déclaré :

Je suis toujours aussi maladroite…

Et pas un mot sur mon entrevue exclusive…  Conclusion : copiner avec des vedettes ne donne rien !

Un an plus tard, je suis toujours aussi émotif.  Cependant, tout comme un jeune marié après sa première crise de couple officielle, je dois m’ajuster, cultiver la flamme de la passion, préserver l’état d’excitation qui réchauffait jadis mon bas ventre avant l’accouchement d’un nouveau billet.

Si mes publications sont moins fréquentes, c’est que j’ai décidé de privilégier mon nombril à celui des autres.  Autrefois très axé sur les critiques de disques, de films ou de séries télévisées, je vais maintenant laisser à d’autres ce plaisir coupable.  Des blogs du genre, on en trouve à la pelle.

Je n’ai toujours pas de ligne directrice, mais Merci pour cette émotion sera davantage éditorial, personnel, 100% confidence.

Janette veut savoir ?  Antoine te le garroche !

Publicités

Quelle est votre émotion :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s