Pop désintox.

Ça y est, c’est officiel et je vous le confirme : j’ai fait ma première overdose.  C’était assez violent et, surtout, inattendu.  C’est fou ce que l’influence d’un groupe peut avoir sur une personne seule.

Est-ce que j’ai des regrets ?  D’être tombé dans l’enfer de LADY GAGA ?

Oui.

Car au départ, je l’avoue, je ne trouvais rien d’intéressant à cette copie de Christina Aguilera se trémoussant dans une piscine gonflable au son d’un clavier bontempi.  Mais bon, vous savez ce que c’est…  Les « essaye, tu vas aimer ça », « je suis sûr que c’est ton genre », « wow, tu sais pas ce que tu manques, c’est trop COOL »…

Bref, tel un adolescent en quête d’acceptation, j’ai écouté son The Fame Monster que j’ai, effectivement, trouvé excellent.  Mais à force d’écouter, et d’écouter, et d’en entendre parler, et de la voir partout, et de l’entendre partout…

J’LA PÈTE MA COCHE, GRAVE !!!  (Écume sur le coin de ma bouche…)

La chanteuse Lady Gaga dévoilera son nouvel album Born This Way le 24 mai prochain.  Le plan marketing de cet album comeback, publié 18 jours après la dernière représentation de sa tournée Monster Ball, se prépare depuis… le 12 septembre 2010, jour où le titre a été dévoilé.  Depuis, pas une semaine ne s’est écoulée sans qu’on en entende parler dans les médias, sur Facebook ou sur Twitter.

Après huit mois de surenchères et autres déclarations mirobolantes concernant son nouvel opus, les attentes des fans de la chanteuse ont atteint un niveau inatteignable pour un disque pop.

Mais celle qui déclarait qu’elle ne lasserait jamais personne serait-elle déjà victime d’un certain backclash ?

Le malaise a débuté avec le single Born This Way, publié en février.  Un hymne se voulant rassembleur tout en célébrant la différence.  (Lire ici : racoler son public homosexuel.)  Mais le hic est que de la plupart des gais ne se considèrent pas comme des monstres, comme cela est suggéré dans les paroles.  Bref, quand tu commences à te mettre ton public à dos, ça va mal à shop !!

S’en est suivi Judas, un single pseudo blasphématoire qui peine à se hisser au top des classements.  Puis, The Edge Of Glory, lancé en catastrophe la semaine dernière, sans grand intérêt.

Trop, c’est VRAIMENT comme pas assez.

Au programme la semaine prochaine ?  Le dévoilement d’un quatrième titre de l’album, Hair.  Un journal Métro du 17 mai où elle sera la rédactrice en chef invitée.  (Lors de la journée internationale contre l’homophobie, watch out l’édito !)  Sans compter toutes les surprises qu’elle nous réserve sur Facebook telle que la photo en High Quality du code barre de l’édition deluxe de l’album.

Le problème avec les drogues dures, c’est qu’une fois accro, il est difficile de se départir de l’envie de consommer.  Et comme je n’ai pas le temps, ni les moyens de rejoindre Lindsay Lohan en désintox, je devrai tenter de me contrôler à froid.

Ceci dit, irais-je tout de même acheter son nouvel album la semaine prochaine ?  100% addict à la musique, You know, I’m born this way bébé.

Publicités

2 réflexions sur “Pop désintox.

  1. hey lil gay monster,

    Alors cet album?
    Votre chanson favorite ?

    J’ai un faible pour Scheisse 🙂

    Je trouve la diction fabueleuse, le remix aussi .

    1. C’est sur ma liste d’achats pour aujourd’hui !!

      Et oui, je suis un dinosaure qui attend d’avoir la copie physique pour découvrir les chansons. Je n’ai même pas succombé aux extraits sur le Web.

      Tout le monde me parle de Scheisse… Ça m’intrigue GRAVE !

Quelle est votre émotion :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s