Il était une fois un petit garçon de Rawdon, le plus weird qu’on eût su voir ; sa mère en était folle, et sa mère-grand plus folle encore.  Cette bonne femme lui fit faire un chandail col bateau, qui lui seyait si bien, que partout on l’appelait le wannabe Jean-Paul Gautier.

Un jour sa mère ayant cuit et fait un spaghetti au fromage gratiné, lui dit :

– Va voir comme se porte ta mère-grand, car on m’a dit qu’elle était malade.
– Malade ?  Oh my God !
– Porte-lui une motte de spagat’ et ce petit pot de cornichons marinés.

Le wannabe Jean-Paul Gautier partit aussitôt pour aller chez sa mère-grand, qui demeurait à Saint-Donat.

En passant par la route 125 il rencontra compère le Loup, qui eut bien envie de le manger ; mais il n’osa, à cause de quelques travailleurs routiers qui étaient à paver le chemin.

Il lui demanda où il allait.  Le pauvre garçon, qui ne savait pas qu’il est dangereux de s’arrêter à écouter un Loup, lui dit :

– Je vais voir ma mère-grand, et lui porter une motte de spagat’ au fromage.
– C’est tout ?
– … Avec un petit pot de cornichons que ma mère lui envoie.
– Demeure-t-elle bien loin ?
– Oh oui ! C’est par-delà l’éclaircie, à la première maison de Saint-Donat.
– Eh bien, je veux l’aller voir aussi.
– So Sweet !
– J’y vais par ce chemin ici, et toi par là, et nous verrons qui plus tôt y sera.

Le Loup se mit à courir de toute sa force par le chemin qui était le plus court, et le wannabe Jean-Paul Gautier s’en alla par le chemin le plus long, s’amusant à courir après des papillons, à faire des bouquets des petites fleurs qu’il rencontrait, et à manger des champignons magiques.

Ce week-end, j’ai fait du camping.  Était-ce dû au souper champêtre et aux nombreuses crudités consommées avec abondamment de dip ?  Toujours est-il que je suis tombé dans un état second, complètement stone, à halluciner des histoires folles alors que je fixais stoïquement un immense feu de camp.

Incapable de prononcer un mot, j’écoutais les conversations avoisinantes.  L’une d’elles m’intéressait particulièrement.  Le sujet ?  Quel artiste musical majeur a marqué de son art la dernière décennie.

Hésitant entre m’évanouir ou me faire vomir dans la toilette chimique située à proximité, j’essayais de trouver mon artiste chouchou ayant laissé sa trace (va-vite) dans la mémoire collective.

Madonna ou Arcade Fire ?
Lady Gaga ou Radiohead ?

Les seuls noms qui me veinaient à l’esprit étaient ceux de chanteuses pop.  Était-ce dû à ma récente découverte vidéo sur YouTube ?

Madonna’s Gaga Nightmare est une série humoristique exposant le cauchemar de Madonna s’étant vu tous ses fans se rallier dans les dernières années à la démoniaque Lady Gaga.  C’est rempli d’humour, très bien réalisé et, ma foi, assez près de l’actualité de ces dames.

Charlie Hides joue tous les personnages, en plus de réaliser lui-même ses capsules.  Il a ouvert sa chaîne YouTube depuis quelques mois et, ma foi, les fans affluent.  Ça vaut le détour !

Cher est tordante.

Publicités

Quelle est votre émotion :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s