Je suis capricorne.  C’était ma fête la semaine dernière.  Ce samedi, j’ai donc célébré tel l’épicurien que je suis devenu.  Discussions, fine cuisine, bon vin, cocktails.  J’ai eu une soirée 100% kampaï, viscères comblés.

Je suis workaholic.  Comme le retour au travail est progressif depuis la fin des vacances de Noël, j’ai décidé d’accélérer la roue et de me plonger tête première dans de nouveaux projets créatifs hautement stimulants.

Je ne suis pas bipolaire, mais en ce lundi matin, je me sens comme une sous-merde, je me fais chier et j’ai la tête dans le cul.

– Normal, c’est le Blue Monday.
– Le quoi ?
– Le Blue Monday.  Lundi de Blues.
– Ah.  …  Suis-je supposé me sentir mieux ?
– Non.  Mais tu pourrais faire comme Marjo et « blueser » ta vie.

C’est scientifiquement prouvé que le troisième lundi de janvier est le jour le plus déprimant de l’année.  Un psychologue a finalisé, il y a quelques années, une sorte d’équation de la dépression :

[W + (D-d)] x TQ
M x Na

W = météo, D = dette, T = le temps qui s’est écoulé depuis Noël, Q = temps écoulé depuis nos bonnes résolutions, M = le manque de motivation et N= le besoin d’agir.

Gardez-là en tête, ça impressionne toujours dans les conversations.

Est-ce afin de contrer la déprime de janvier qu’a lieu en ce moment même la fashion week de Milan ?  Probablement pas.  Mais le hasard fait parfois bien les choses…

Je suis l’évènement à distance.  Jusqu’à présent, bien des looks m’enchantent.

HIGHLIGHTS BABY !

J’ai vu le loup, le renard…

Mi-chasseurs, mi-citadins, le look 2012 de Burberry se veut gentleman farmer.

Après la mode des chandails de loup, j’aime bien que le renard sournois tente de se frayer un chemin jusque sur notre poitrail.

De plus, lorsqu’il se fait bleuté et brillant, c’est encore plus chouette.

Un pantalon gris cintré, une démarche assurée…  Y’a peut-être seulement les gants rouge que je trouve superflus…

Pour le reste, on est dans la plus pure tradition anglaise.  Moue boudeuse incluse.

Donnez-moi un scone au citron pis je vous chanterai du Adèle OUT LOUD !

Je verse des larmes de métal

Il fait froid, très froid chez Vivienne Westwood, qui en profite pour dénoncer l’inaction des humains face aux changements climatiques.

Lèvres gercées, cheveux pris par la glace, l’Homme souffre… en beauté !

Gros manteau à la rescousse, les formes sont amples et confortables.

La couleur métallique du jacket rappelle doucement l’époque eighties.

Le look inspire un collégien gymnaste récemment recruté dans la troupe d’Edouard Lock.  Les chorégraphies résultant de ce croisement ne peuvent qu’être extraordinaires.

Finalement, assez complexe pour me plaire !

Le rockeur à temps partiel

Le look parfait pour les rockeurs à double vie de type « je m’en vais jammer après avoir bouclé mon bilan financier ».

Les vestes, courtes et près du corps, donnent une silhouette dynamique.

Les tons sont sobres, mais intenses.

Emmenez-en du bourgogne et autres nuances rouges décadentes.

La jambe étroite qui donne sur un bottillon écarlate…

Celui-là, il me parle particulièrement…

Publicités

Quelle est votre émotion :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s