Après-ski de printemps.

Des concours de talent, il en pleut depuis des années.  Dans la catégorie « je pousse la chansonnette dans le but de me faire découvrir par un manager véreux », ce n’est pas le choix qui manque.  Au Québec, il y a le Festival international de la chanson de Granby, les Francouvertes ou Ma Première Place des Arts.  À la télévision, on en fait même des séries comme Star Académie, ou The Voice et American Idol chez les Américains.

Ouais, mais tout ça, ce n’est pas nouveau.  J’ai moi-même participé aux Découvertes de Jean Simon en 1963.  Je suis arrivée quatrième et ça m’a ouvert toutes grandes les portes du music-hall montréalais !

… de déclarer Madame Lucette Blackbean, les jambes encore gainées de bas résilles.

Même si j’étais sur le bout de mon siège dimanche dernier avant de savoir quel académicien allait remporter la grande finale masculine, je préfère amplement les concours qui jugent une proposition artistique originale plutôt qu’une interprétation d’un cover de Marjo.

Vivement donc le BBC Sound Of… ?

À chaque début d’année, la BBC, célèbre réseau de radio et télévision anglais, décerne ce prix qui couronne un nouveau talent prometteur ayant de fortes chances de crever le plafond des palmarès dans les mois à venir. Pour être éligibles, les artistes ne doivent pas avoir sorti d’album dans le commerce mainstream (mais avoir en leur possession quelques E.P. de cinq tounes peut être un atout).

Par les années passées, nous avons vu Jessie J, Duffy, Ellie Goulding, Franz Ferdinand et Keane, entre autres, se voir déclarer grands vainqueurs de cette véritable rampe de lancement !

La première place du Sound Of 2012 est revenue à Michael Kiwanuka, un artiste d’origine ougandaise, sorte de soul man des temps modernes.

Fils d’immigrés, Michael Kiwanuka a grandi à Londres, biberonné à Nirvana et Radiohead, scotché par Jimi Hendrix.  Depuis, le garçon a toutefois découvert la soul.

Un nouveau plan rétro pour 2012 ?

… me crieras-tu, Ô toi qui sanglote encore la mort d’Amy Winehouse et qui se la « roll in the deep » solide avec Adèle depuis l’été dernier ?

Ouais…  On peut dire ça.  Mais Kiwanuka se réfère moins à l’habituel univers Motown et son glamour.  Son style dégage plutôt une chaleur boisée réconfortante de type « 100% après-ski ».

Michael Kiwanuka est un auteur-compositeur dont la carrière pourrait bien exploser en 2012.  Après avoir assuré la première partie d’Adèle en Europe, sorti deux E.P., le soul man propose cette semaine un premier album intitulé Home Again.

Une de mes premières découvertes musicales de 2012, ses chansons tournent en boucle chez moi depuis trois mois.  Michael Kiwanuka m’a bien réchauffé pendant notre hiver assez frette, merci.  Avec un chandail de laine à motifs de flocons de neige, je vis à fond l’après-ski dans mon humble 3 et demi.

Retenez bien le nom de ce jeune artiste anglais.  Michael Kiwanuka, à mettre en background sonore tout en buvant un chocolat chaud, un thé, ou toutes autres boissons chaudes les soirs de fraîche.

Publicités

Quelle est votre émotion :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s