2012 se devait d’être une année extrême.  C’est la résolution que je me donne à chaque nouvel an, mais cette fois, j’étais habité par une sincère volonté de me mettre en danger, sortir de ma zone de confort ou découvrir de nouvelles expériences pouvant me faire crier à tout instant : Youpelaï !

Au jour de l’an 2012, c’était encore tendance de croire que la fin du monde allait réellement se produire le 21 décembre.  À quelques mois de l’implosion du monde, j’avais toutes les raisons de me donner ce défi de vie de type Jackass soft.  Arrivé à la mi-parcours de ma supposé année de gestes fous et complètement impulsifs, le bilan n’était pas très rayonnant.  L’activité la plus extrême ayant été d’écouter au complet le dernier album anglophone d’IMA.

Qu’en est-il du bungee, du safari africain, du tatoo de tilapia que je voulais tout autour de ma cuisse gauche ?  Finalement, c’est ce week-end que j’allais vivre l’acte 1 de mon année d’aventure.

Toi, en camping sauvage ?

À part le fait que j’ignore comment mettre de l’assouplisseur en feuille lorsque l’on fait sécher nos vêtements sur une roche, je me suis toujours considéré amplement apte à vivre en forêt avec comme seule technologie… une chiotte.

C’est après avoir communié avec 25 000 humains lors du spectacle de Coldplay jeudi dernier au Centre Bell que j’ai quitté la métropole pour un petit coin de paradis peuplé de… quelques animaux sauvages.

Je n’ai pas croisé d’ours.  Ce qui est une bonne chose, car personne n’avait encore réussi à répondre à ma question existentielle : Quoi faire lorsqu’on se retrouve face à face avec Winnie the Pooh ?  Se sauver ?  Faire le mort ?  Rire de son chandail bédaine ?  Par contre, j’ai fait la connaissance d’un dindon sauvage fort sympathique qui m’a légèrement rappelé Lady Gaga dans son obscur vidéoclip Beautiful, Dirty, Rich.

Il n’y a pas eu d’orage, les patates rissolées sur le feu étaient succulentes, et la chiotte avait même un distributeur de papier hygiénique de marque Kimberly-Clark.

Je n’ai jamais autant bu de bières en canettes avant le coucher du soleil.  J’ai donc été pompette désagréable dès 16h.  Objectif extrême 2012 numéro un : CHECK !

De retour à la civilisation, rien n’a vraiment changé.

Les élections provinciales n’ont toujours pas été déclenchées officiellement, mais tous les wannabe politiciens s’envoient des bêtises de cour d’école sur Twitter pendant que le premier ministre distribue des montants d’argent faramineux à des compagnies.

Les jeux olympiques de Londres ont débutés.  La Chine est première au classement du nombre de médailles remportées.  Tout le monde s’excite au sujet de la reformation des Spice Girls pour l’occasion alors que moi, je m’accroche à la rumeur d’une performance de David Bowie à la cérémonie de clôture où le retraité rockeur en profiterait pour interpréter un Magic Dance bien senti.

Ce matin, je me suis réveillé au son du camion de recyclage pendant que ma voisine, toujours un peu on the edge, chantait les Cranberries a capella sur son balcon.

Bref, ça fait quand même du bien d’être chez soi.

Publicités

Quelle est votre émotion :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s