Si l’année en 1 est un départ dans le cycle de 9 années, l’année en 9 peut être considérée comme une arrivée.  C’est pourquoi l’on doit s’attendre à ce que certains dossiers se terminent et on aura toujours à faire face à des événements ou à des expériences qui prennent fin et cela, sans aucun avertissement.

Ce n’est pas le temps d’essayer de comprendre pourquoi telle ou telle chose nous arrive, car ce n’est que sur la fin de l’année prochaine qu’on comprendra la nécessité de chacune d’entre elles.  Vous devrez contrôler vos émotions tout au long de l’année et principalement au courant de l’été.  La meilleure façon de contrôler le trop-plein d’énergies émotives, c’est d’essayer de rendre service aux autres et de s’oublier soi-même.

Cependant, dans une année en 9, plus spécifiquement celle-ci, des événements dramatiques sont toujours possibles.  De très fortes émotions pourraient se retrouver à l’horizon.  Attention à la tension nerveuse, car des problèmes de santé pourraient être causés par une trop grande émotivité.  Possibilités d’affaires.

Lorsqu’on m’a fait ma numérologie en début d’année, j’étais très intéressé, mais quelque peu sceptique.  Même si j’ai toujours eu une certaine attirance pour les forces occultes (les séances de magie blanche à l’Oratoire Saint-Joseph ont déjà porté fruit), je cultive une relation amour/haine avec les chiffres depuis mon cours de math 536.  Oui, mon portrait global semblait correspondre (indépendant, loyal, n’accepte pas la mesquinerie ni la médiocrité, sait s’entourer de personnes intelligentes, animosité non contrôlée envers Sophie Prégent), mais j’avais de la difficulté à imaginer comment les « prévisions » de mon année en 9 pourraient réellement se concrétiser.  2012 avait été plutôt sympa depuis le début et j’avais récemment réussi à supprimer les quelques éléments négatifs de ma vie.  Sauf qu’on ne contrôle pas tout…

Depuis février 2011, je co-animais la Webtélé KWAD9, une plate-forme Internet s’adressant aux jeunes et dédiée aux nouvelles tendances.  Suite à une restructuration de type « Manon Leblanc avec une chainsaw », ce ne sera plus le cas.  Une décision qui m’attriste, mais qui cadre parfaitement avec le concept de l’année en 9.

Pour terminer cette aventure en beauté, KWAD9 était en nomination aux 27e prix Gémeaux, cérémonie se déroulant hier soir au Théâtre Maisonneuve.  Highlights de la soirée ?  Ça manquait cruellement de petites coupes de crevettes, le band était so-so, et nous n’avons pas gagné.  D’ailleurs, voici un tweet qui m’a bien tiré risette :

KWAD9 s’est fait ramasser par un pick-up… 😦

Mais j’aimerais toutefois utiliser ce billet 100% « moi, ici, maintenant » afin de remercier certaines personnes avec qui j’ai eu un plaisir fou à travailler.

M. Carlo Harrietha, grand gaillard réalisateur avec qui j’ai vécu ma première fois…  Tirer du gun en pleine forêt, c’est pas courant pour un hipster.

Mlle Julie Forget, graphiste colorée au souci du détail élevé.  Tout ce qu’elle touche se transforme en oeuvre; elle est le meilleur filtre Instagram.

Mlle Catherine Ethier, pour l’ensemble de son oeuvre sur le projet, mais surtout pour une amitié intacte depuis maintenant plus de dix ans.

Alors, quoi de neuf ?  Ben c’est ça mon nouveau.

Publicités

Quelle est votre émotion :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s