La mode est au sport.  Principalement la course.  Il n’y a pas un week-end sans qu’un marathon s’organise dans les rues de Montréal ou de ses environs.

Les temps changent…  Ou plutôt, nous changeons.  Plus jeune, pour être cool et totalement dans le vent, les escapades nocturnes étaient de mises, avec consommation excessive d’alcool et, pour les plus téméraires, quelques sidekicks en extra de type « j’ai des petites pilules dans mon sac, pis c’est pas des SweetTarts ».

Pour faire partie de la masse, il fallait autrefois se scraper la face, solide.  Aujourd’hui, il est impératif d’être en santé, d’avoir un cardio de la mort et de dépenser 140$ pour un repas dans un restaurant végétarien.

Tel un concurrent de jeu-questionnaire animé par Guillaume Lemay-Thivierge, j’ai fait le bon choix.  C’est donc à la mode et 100% dans le coup que j’ai participé, ce dimanche, à mon deuxième marathon de l’année.

Mais tu as beau avoir toutes les motivations du monde, personne n’est jamais assez bien préparé pour courir un 5, un 10 ou un 21 km.  Faire du sport, être en forme, donc à la mode, ça coûte cher !

Afin de me préparer adéquatement à ma première course l’été dernier, une visite dans une boutique spécialisée en vêtements d’exercices s’imposait.  Il était hors de question que j’enfile mes shorts de jeans ainsi que ma chemise estivale à imprimé hot-dogs et ce, même si ce sont les deux morceaux de ma garde-robe qui « respirent » le mieux.

J’aurais dû m’en douter…  Une boutique qui n’affiche pas ses prix sur son site Web, c’est comme un restaurant dont la carte des vins ne précise que leur provenance, et non le montant de penny que tu devras débourser pour y effectuer un dépôt de lèvres…

  • 95$ les shorts, légères et frivoles, qui n’hésiteront pas à dévoiler mon organe au moindre coup de vent.
  • 85$ le gaminet.  5 piasses pour le tissu, 80 pour le logo brodé sur le flanc.
  • 285$ les espadrilles.  Parce qu’en plus d’être aérodynamiques, elles ont un wannabe écran LED sur le côté qui reflète la lumière autant qu’il peut projeter la dernière création de Moment Factory.

Si le vendeur ne m’avait pas autant dévisagé lorsque je lui ai demandé la différence entre les tissus ClimaLite, ClimaCool et ClimaWarm, j’aurais peut-être été tenté par son offre promotionnelle de petits gants aux doigts coupés rappelant les années Mississippi Rolling Stone de Nanette Workman.

La température du week-end dernier ayant été légèrement bipolaire, j’aurais pu investir encore plus d’argent dans des leggins en lycra et une petite veste à manches longues Double-Dry-Fit-Cool-Max…  Mais tout cela commence à être un peu chérant pour garder en forme.

Payer pour être à la mode, je peux comprendre.  Mais s’endetter pour allonger son espérance de vie ?  Un peu ridicule.

Au lendemain de mon 10 km, mes capacités motrices sont équivalentes à celles d’une limace ayant un peu trop trempé dans l’eau du canal Rideau.  Mais quand j’y pense, je suis heureux d’être complètement ravagé par mes muscles endoloris plutôt que par la drogue « crocodile »…

Vieillir, c’est bien finalement.

Publicités

2 réflexions sur “Courir is the new black.

  1. En même temps, pas besoin d’être à la mode pour courir! Et puis il existe des boutiques où les produits coûtent bien moins chers que ça!! La course serait-elle l’apanage des plus nantis parce qu’ils peuvent se permettre de frimer côté fringues? Et puis encore faut-il qu’ils courent! Beaucoup trop de gens s’achètent des vêtements spécialisés dans tels ou tels domaines d’activités, les utilisent pendant deux semaines, et puis hop! au placard! Bref autant commencer sobrement!

Quelle est votre émotion :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s