Bavardage éphémère.

J’ai, depuis quelque temps, une écoeurantite aiguë des réseaux sociaux.  Un malaise généralisé.  Est-ce dû à mon travail qui m’amène à être là-dessus quasiment 12 heures par jour ?  Peut-être.  Mais le 12 heures restant de ma journée, même si je le passe à dormir, manger ou prendre une douche, ce n’est jamais bien loin de mon téléphone intelligent, prêt à émettre un petit « ding » … Continuer de lire Bavardage éphémère.

Alors, on jase ?

Quand Élyse Marquis annonçait les produits Swiffer il y a quelques années, j’étais un peu crampé, et ce, pour plusieurs raisons.  Je ne vais pas vous en faire l’énumération, de peur d’être invité à Tout le monde en parle pour me faire lyncher en public par France Beaudoin en mode « équestre ».  Disons simplement que l’on n’avait encore jamais vu une comédienne triper autant sur des … Continuer de lire Alors, on jase ?

La grande noirceur.

Il est tombé environ 14 flocons de neige vendredi dernier.  C’était la catastrophe, l’état d’urgence.  Devant mère Nature qui se déchaînait contre nous, j’en suis venu à me demander pourquoi j’acceptais ça, 14 flocons, à la fin novembre, tout à fait gratuitement. Nous vivons dans le tiers monde.  14 flocons, c’est une joke ?  Est-ce que je vais devoir déménager en Norvège si je veux … Continuer de lire La grande noirceur.

Perdre le contrôle, toujours, tout le temps.

Rien ne sert de planifier, il faut agir à point. (Au moment où vous lisez ces lignes, je travaille activement à faire breveter cet adage qui est, selon moi, la plus belle chose qui a été écrite après, bien sûr, le dernier roman de Denise Bombardier sur l’amour à l’âge de la retraite.) Je n’ai jamais été très bon en planification.  Au secondaire, on nous … Continuer de lire Perdre le contrôle, toujours, tout le temps.

Le marié n’est pas en fuite pantoute.

Je combats la chaleur par la chaleur.  Ainsi, ce n’est pas parce que nous sommes l’été que je vais mettre un frein à ma dépendance au café.  OH QUE NON !!  Et puis, c’est toujours agréable de siroter un latte sur une terrasse du centre-ville alors que l’on s’apprête à revoir un ami de longue date qui a, semble-t-il, quelque chose à nous dire autre … Continuer de lire Le marié n’est pas en fuite pantoute.

Synchronisation en cours.

Je vis présentement deux immenses drames personnels.  Si immenses, et si personnels, que je vais vous les raconter ici, sans aucune pudeur, pendant que vous sirotez tranquillement un cappuccino glacé de chez Tim, évaché dans votre cour arrière, laptop sur les cuisses. Premier drame : je ne vois rien !  Mes lunettes ne sont plus du tout ajustées selon mes besoins.  Voilà ce qui arrive lorsqu’on passe son … Continuer de lire Synchronisation en cours.

SimCitron.

J’ai passé tous mes étés d’enfance à la campagne.  Le lac, la forêt et les champs d’herbe étaient mes terrains de jeux.  J’en garde de très beaux souvenirs. À l’adolescence, c’était un peu différent.  Dans ma phase pseudo-gothique, j’aurais préféré rester en ville, à l’ombre des immeubles et dans les cimetières à faire… pas grand-chose.  Vivre ma vie en ayant l’air bête, dans le smog … Continuer de lire SimCitron.

#ForeverAlone

J’étais dans un café et j’attendais un ami.  J’attends souvent après mes amis.  J’ai le don de me tenir avec des personnes constamment en retard.  Et moi, je suis toujours 15 minutes en avances.  Je me retrouve donc à attendre, tout le temps, après tout le monde. J’étais dans un café et j’attendais un ami.  L’été, c’est parfois embêtant.  Rester trop longtemps sur le même … Continuer de lire #ForeverAlone

i…

Avoir à interviewer quelqu’un, c’est cool.  Quand c’est pour un reportage filmé, j’aime encore plus ça.  Mais si c’est pour le Web, mes espoirs d’une vie meilleure où je pourrai enfin nourrir ma femme et mes 18 rejetons en couches viennent de partir avec l’eau du bain.  Au Québec, le Web c’est : « on n’a pas de budget, pas d’équipement, sors tes sharpies et sois … Continuer de lire i…