Tout pour la musique.

Tout pour la musique.

Mon année 2013 se résume ainsi : des disques, des disques, pis encore des disques !  …  La variété, ça me connait !

Parmi ces galettes de vinyle, quelques chansons précises sortent du lot.

Voici donc mon Top 10 des singles de 2013 !

1.  Depeche Mode – Heaven

Même après 30 ans de carrière, Depeche Mode continue de se réinventer.  Dans un trip bluesy sur leur dernier album, Heaven est une parfaite carte de visite.

Rythme entêtant, imagerie sombre…  La voix de Dave Gahan n’a jamais été aussi riche.  Une perle !

2.  Gabriella Cilmi – Symmetry

À l’écoute de son troisième album The Sting, il n’y a plus aucun doute : Gabriella Cilmi est beaucoup plus qu’une jolie fille.

De toutes ses chansons, je retiens Symmetry.  Le parfait mélange de pop, d’aérien, de beat, et d’instruments à cordes.  ♥

3.  David Bowie – Where Are We Now?

Le comeback de David Bowie en ce début d’année aura pris tout le monde par surprise.

Where Are We Now? nous présente une nouvelle facette du caméléon Anglais : la fragilité.  Envoûtant.

4.  Chvrches – Recover

Découvert par surprise sur un blogue musical indie, puis retrouvé dans la long list du BBC Sound of 2013, Chvrches m’a par la suite accompagné pendant une bonne partie de mon année.

Ce son, cette voix…  Recover, cette bombe !

5.  Pet Shop Boys – Vocal

Je l’avoue, j’ai mis plusieurs écoutes avant d’apprécier ce Vocal.  La structure redondante de la chanson ne m’a pas convaincu…

Finalement, c’est cette même redondance hypnotique qui me la fait jouer sur repeat depuis 6 mois.  Pouvoir vaudou…

6.  Daft Punk – Get Lucky

Qui n’a pas entendu Get Lucky au moins une fois cet été.  C’est inévitable, la ritournelle groovy de Daft Punk me donne à tout coup l’envie de danser tel un cheval de l’apocalypse !

Le hit de l’été, point final.

7.  Justin Timberlake – Mirrors

Un autre retour surprise, celui de Justin Timberlake, n’a pas comblé totalement mes attentes…  The 20/20 Expérience ne transformera pas votre salon en dancefloor, mais peut-être en boudoir sensuel…

Mirrors, c’est pas sexy, mais c’est d’une beauté mélancolique parfaite !

8.  Lady Gaga – Applause

Elle a beau commencer à taper sur le système de pas mal de gens, reste que Lady Gaga excelle quand vient le temps de nous faire danser.

Avec Applause, on est loin de l’Art annoncé, mais on se secoue les hanches sans aucune retenue.

9.  The Killers – Shot At The Night

Sur Shot At The Night, The Killers flirt solide avec les eighties, et ce n’est pas pour me déplaire !!

Merci à M83, aux manettes de cette renaissance !  J’en prendrais bien un album complet.

10.  Hurts – Miracle

Moins synth-pop et mélancolique, le duo Hurts a opéré un virage rock avec leur deuxième album Exile.

Y’a de bons moments, d’autres moins convaincants.  Mais Miracle est définitivement réussie.

Mention honorable

0.  Céline Dion – Loved Me Back To Life

Contrairement à ce que l’on peut entendre sur les ondes de TVA, le nouvel album de Céline Dion est un flop.

Dommage, parce que sa chanson Loved Me Back To Life a énormément jouée chez moi…

Publicités

L’été sans fin.

L’été sans fin.

L’été s’achève.

J’ignore pourquoi j’ai toujours associé l’arrivée du mois d’août avec la fin de la saison estivale…  Pourtant, aux dernières nouvelles (je viens d’avoir Colette Provencher au bout du fil / elle était ben cocktail), il reste un bon mois et demi pour porter des shorts mi-cuisse, des chemises fleuries et, pour certains, d’horribles gougounes.

(Je vous ai déjà parlé de ma haine pour les gars qui portent des sandales ?)

En gros, tout baigne.  C’est l’été, il fait beau, il fait chaud, et je ne cesse de danser sous le soleil.

Les rayons de soleil me font autant d’effet qu’une couple de poppers ingurgités à l’aveuglette dans une ruelle sombre près du métro Namur.  Toute occasion est propice à me shaker le bassin frénétiquement.  Et lorsque je suis accompagné d’une musique, je me laisse aller à quelques pointes et autre doubles piqués dignes d’un danseur des Grands Ballets Canadiens.

Ma playlist regorge de tubes fraîchement sortis qui me procurent orgasmes par-dessus orgasmes.  J’ai les mamelons à vifs tellement je n’en peux plus de me toucher sur des riffs de basse.

Entre deux chassés-croisés, je m’arrête pour vous faire part des mes chansons fétiches du moment.  Mes hymnes à l’amour et à la danse en cet été de 2013 où, entre deux déraillements de train, il est possible de trouver du bonheur.

5.  CHVRCHES – Recover

Ce sont d’abord les nappes de synthés m’ont fait craquer.  Depuis, j’adhère complètement à ce que propose CHVRCHES, un trio électro qui me procure beaucoup d’émotion sur un dancefloor.

J’attends avec l’impatience d’un bébé en couche la sortie de leur premier album à l’automne prochain.

4.  Sara Bareilles – Brave

Y’a une partie de moi qui aime énormément les comédies musicales.  Parfois, je ne sais ce qui me retient de partir un flash mob en plein coeur du marché Jean-Talon et chanter le bonheur et la liberté entre deux allées de patates douces.  Francis Reddy aux back-vocals.

Brave de Sara Bareilles, c’est un peu ça, mais beaucoup plus encore.

3.  Gabriella Cilmi – The Sting

Si vous me lisez depuis quelques années, vous savez à quel point j’ai un amour irrationnellement incommensurable pour Gabriella Cilmi.  Sa nouvelle chanson The Sting est un bonheur pur de chez bonheur pur.  Un diamant brut, un collier de la Castafiore, un…

Je pourrais continuer ça encore longtemps.  Écoutez là, pis on s’en reparle.

2.  Pet Shop Boys – Vocal

L’électro-pop à son meilleur, c’est les Pet Shop Boys.  Leur album comeback est dans ce qu’iks ont proposé de meilleurs lors de leur 30 ans de carrière.  Au sommet, cette nouvelle chanson : Vocal.

« I like the signer.  He’s lonely and strange.  Every track has a vocal and that makes a change. »  C’est ma vie, point final.

1.  Daft Punk – Get Lucky

Vous pourriez m’accuser d’avoir un manque flagrant d’originalité en plaçant Get Lucky de Daft Punk un numéro un du palmarès.  Que voulez-vous ?  Oui, on l’entend partout, dans un an (peut-être moins), nous ne pourrons plus la supporter…

Mais pour l’instant, Dieu que c’est bon.

Ce palmarès est du tonnerre de Dieu.

Ce palmarès est du tonnerre de Dieu.

Après un mois de silence, j’effectue un comeback DE LA MUERTE en vous offrant mon (maintenant traditionnel) palmarès des meilleurs singles de l’année.

Comment résumer mon expérience musicale 2012 en un seul mot ?  Envoûtement.  Tel un cobra, j’ai été charmé par ces joueurs de flûte qui portent de superbes coiffes.

Voici mon Top 10 des singles de 2012 !

1.  Chairlift – Amanaemonesia

La ligne de basse m’a charmé.  Il faut aussi avouer que le clip, après avoir provoqué un énorme WTF, m’a fait littéralement tomber en amour avec la chanteuse de Chairlift.

Amanaemonsia, c’est ma toune de l’année !

2.  Lana Del Rey – Blue Jeans

Il y a quelque chose d’extrêmement charmant chez Lana Del Rey.  Hésitations, maladresses, malaises…  Couplés à des arrangements modernes et à une esthétique vintage, la magie opère grave.

Blue Jeans, c’est le top.

3.  Scissor Sisters – Let’s Have A Kiki

Comment résumer les Scissor Sisters ?  Complètement déjantés.  Let’s Have A Kiki en est l’exemple ultime.

Les ventes ne sont plus au rendez-vous, mais la chanson s’est tracé un chemin jusque dans un épisode de Glee.

4.  Kimbra – Warrior

Cette collaboration avec Mark Foster et A-Trak a été une superbe carte de visite pour Kimbra.

Warrior est la chanson qui m’a fait découvrir cette artiste de talent, originale interprète et bête de scène survoltée.

5.  Keane – Silenced By The Night

Strangeland était un retour aux sources pour Keane.  Beaucoup d’harmonies au piano, toujours cette voix puissante qui te prend aux tripes…

Le single Silenced By The Night est définitivement une pièce maîtresse de leur discographie.

6.  Ellie Goulding – Figure 8

Ellie Goulding a beau avoir délaissé sa guitare sèche pour des beats dubstep, la magie opère toujours.

Figure 8 propose du chaos, de la distorsion, de la violence, mais également beaucoup de sensibilité…

7.  Marina And The Diamonds – Power & Control

Le dernier album de Marina And The Diamonds est très conceptuel, un peu trop même.

Power & Control n’a rien d’un hit de palmarès, mais ses arrangements provoquent un phénomène proche de l’envoûtement.

8.  Gossip – Move In The Right Direction

Gossip est maintenant bien loin de ses origines « rock de garage ».  Mais si c’est pour nous pondre des chansons du type « Move In The Right Direction« , c’est bien tant mieux.

Impossible d’écouter cette chanson sans remuer de la nuque.

9.  Madonna – Girl Gone Wild

Son MDNA m’a déçu.  De Madonna, je me serais moi-même attendu à un album beaucoup plus novateur.

Il contient quand même de bons moments, comme ce Girl Gone Wild qui rappelle légèrement l’époque Erotica.

10.  Christina Aguilera – Your Body

Ce devait être le comeback de l’année…  Finalement, on a davantage parlé de la prise de poids de Christina Aguilera que de son nouvel album.

Your Body avait tout pour devenir le hit de 2012.  En tout cas, j’ai bien aimé.

Mention honorable

0.  Gabriella Cilmi – Vicious Love

On attend toujours avec IMPATIENCE le retour de Gabriella Cilmi.  En 2012, elle nous a offert un aperçu de ce qu’elle proposera dans son prochain album.

Vicious Love, un apéritif à haute teneur sensuelle.

Retour sur le passé.

Retour sur le passé.

Avez-vous bien défoncé l’année 2011 ?

De mon côté, j’ai encore quelques difficultés à vivre, rendant ma concentration totalement utopique.

Ce matin, j’ai envie de faire un Claude Dubois de moi-même et de recycler mes vieilles affaires en vous offrant le Top 10 de mes billets les plus lus.  Vous pourrez ainsi faire du rattrapage pendant que moi, je soigne mon mal de tête.

1.  100% douchebag.

Mais qu’est-ce qu’un douchebag ?  En gros, c’est une insulte anglo-saxonne qui peut se traduire par idiot.

En gros, parfum Ferrari, bronzage orange et gaminets Ed Hardy sont à l’honneur sur ces hommes over proportionnés des biceps.

2.  Solidement insurgé.

Avec Wagner, on est à mille lieux de l’humour type Grandes Gueules, heureusement.

Sous son allure de badass soft se cache un gars qui ne mâche pas ses mots.

3.  Fier comme un paon…

Le défilé de la fierté gaie de Montréal existe depuis 1979.

Bien que le contexte social ait changé, l’objectif de cette manifestation citoyenne aurait dû rester la même : contrer les préjugés entourant l’homosexualité.

4.  Freakin’ Diva, live !

Un nouveau phénomène YouTube qui deviendra probablement célèbre grâce à son interprétation très personnelle du cultissime I Will Always Love You.

Même si elle n’a pas réussi à atteindre la fameuse high note, elle possède toutefois l’attitude de la diva déchue.

5.  Théorie du complot…

Les Illuminati ne sont pas qu’un simple club privé où les membres doivent porter des soutanes en velours de couleurs flamboyantes.

Il s’agit d’un organisme dont la véritable nature est occulte et rares seraient les artistes échappant à leur contrôle.

6.  Le coeur ne ment pas.

Le son a changé.  Le folk-bluesy a fait place au disco-électro-pop vintage assumé.

Se réinventer après un album, c’est peut-être un peu tôt, mais qu’importe.  Après le choc, la découverte.  Ten est un album dangereusement festif.

7.  Plagiat en la demeure ?

Scandale dans le monde de la pochette de disque cette semaine.  Partout sur la planète, on encense la galette et son design « organique ».  Au Québec, on sourcille…

Dans le genre pareil, on peut pas faire mieux !

8.  Merci pour ce palmarès.

Cette année, on a vu surgir de nouveaux visages très prometteurs et qui ont aidé à redorer les lettres de noblesse de la pop.

Voici donc mon Top 10 des meilleurs singles de l’année 2010 (merci Grande Bretagne) !

9.  Rock de base, cheap à l’os.

Émotions ressenties : incompréhension, malaise et un petit peu de colère aussi…

Émile est un nouveau chanteur de la scène musicale québécoise.  Son premier extrait, Les femmes, laisse perplexe.

10.  La guerre en Afghanistan.

N’importe quoi contre quelques clics d’internautes en mal de fantasmagorie militaire.

Soldats, une discussion de groupe devrait être organisée pour chercher ce que vous essayez de catalyser ou d’exacerber avec ce genre de performance.

L’apocalypse de 2012 s’en vient, mais avant que mon blog implose de lui-même, j’ai bien l’intention de poursuivre mes épanchements sur des sujets aussi variés que le conflit entre les deux Corées ainsi que de l’ascension fulgurante de la chanteuse IMA dans les casino-bars de Dubaï.

Joyeuse nativité.

L’année 2010 aura été difficile pour plusieurs.  Aucune surprise à y avoir, l’astrologue Andrée D’amour l’avait prédit :

« Avec son imposant cortège de dissonances planétaires majeures, 2010 ne semble pas disposée à être généreuse.  À jeter aux oubliettes. »

La chanteuse Gabrilla Cilmi ne l’a pas eu facile non plus avec le semi-échec de son deuxième album qui l’a vue retourner à la case départ sans récolter 200 $.  Déjà en studio pour enregistrer ce qui sera son troisième essai, Gabriella a tout de même pris le temps de pousser la note sur une chanson de Noël, cadeau exclusif destiné à ses fans.

Comme un présent ça se partage, We Three Kings est ce que je vous offre également afin de célébrer le miracle de la nativité.

Joyeux Noël, chers émotifs !

Merci pour ce palmarès.

Les bilans du mois de décembre.  La période de l’année où l’on regarde par-dessus son épaule en criant :
« JUGEMENT ! »

J’avais envie de faire l’exercice sur mon blog.  Mais quel sujet aborder ?  Celui sur lequel j’ai déjà écrit 40 billets : la musique pop, ses chansons, mes coups de coeur.

Cette année, on a vu surgir de nouveaux visages très prometteurs et qui ont aidé à redorer les lettres de noblesse de la pop.  Voici donc mon Top 10 des meilleurs singles de l’année 2010 (merci Grande Bretagne) !

1.  Gabriella Cilmi – Hearts Don’t Lie

Le disco n’est pas mort, il a ressuscité des morts et prend aujourd’hui l’apparence de Gabriella Cilmi.  Avec Hearts Don’t Lie, l’australienne signe ici un de ses titres les plus efficaces.  Addictif et groovy à souhait !

2.  Scissor Sisters – Any Which Way

Un comeback réussi !
Le son des Scissor Sisters s’est adapté aux années 2010 en dosant à la perfection leur côté rétro.  Any Which Way est un des très festifs titres de leur Night Work.

3.  Marina & The Diamonds – Oh No!

Une des jolies découvertes de 2010.
Ce bijou grec n’a pas eu peur de plonger tête première dans la culture pop.  Extrait d’un album rafraîchissant, coloré et intelligent du début à la fin.

4.  Kylie Minogue – All The Lovers

La princesse de la pop a frappé fort avec le premier single d’Aphrodite.
All The Lovers, en plus de donner à tous coups le goût de danser, nous fait planer sans avoir besoin de consommer.

5.  Brandon Flowers – Only The Young

L’aventure solo de Brandon Flowers pouvait sembler superflue.  Only The Young a confirmé que le projet était bel et bien justifié.

Les autres Killers n’ont qu’à bien se tenir.

6.  Mika – Kick Ass

Mika commençait à tourner en rond, déjà.
La possibilité d’écrire la chanson thème du film Kick Ass a été salutaire.  J’espère qu’il osera davantage pour son prochain album.  Un renouvellement s’impose !

7.  Maroon 5 – Misery

Ils savent comment composer un hit radio.
Toujours aussi efficace qu’à l’époque de This Love, aujourd’hui Maroon 5 maîtrise à la perfection leur son rock dansant.  Ça donne la pêche !

8.  Hurts – Wonderful Life

Gros coup de coeur pour ce nouveau duo électro-pop.  Avec Wonderful Life, Hurts a eu une incroyable carte de visite.  Autant la chanson que le clip ont très bien su présenter leur univers froid et mélancolique.

9.  Sia – Clap Your Hands

Sia n’est pas l’éternelle dépressive comme certains de ces précédent singles nous laissaient croire.
Clap Your Hands a été un single locomotive fort pour son dernier album lumineux, frais et dansant.

10.  Mylène Farmer – Oui mais… non

Son nouvel album n’est pas encore sorti au Canada, mais ce premier single annonce un nouveau son, une nouvelle prose…
Pour moi, Oui mais… non penche davantage du côté « oui » de mon coeur.

Mention honorable

0.  Alizée – Les collines (Never Leave You)

Cette chanson n’a pas ébranlé grand monde, mais je salue l’audace d’Alizée d’être sortie de sa zone de confort.  Maintenant, il lui manque le courage de défendre ses choix artistiques.  Ça viendra, on l’espère…

Le bébé au pouvoir vaudou…

Le bébé au pouvoir vaudou…

Mon bébé a six mois.  Il ne marche pas encore tout seul, mais il commence à développer son propre langage.  Il sait se faire comprendre.  À ce stade de développement, certains spécialistes de l’enfance redoutent parfois l’apparition de ce qu’ils appellent « l’angoisse du nouveau », c’est-à-dire la peur de ce qui ne lui est pas familier : de nouveaux visages, de nouveaux objets, de nouveaux thèmes…

Mon bébé, il est hot !  Non seulement il est angoisse free, il a d’or et déjà le désir de changer, ou du moins d’évoluer, tel un joli Pokémon annoncé par la charismatique chanteuse Corps de Girafe.

J’adore être père !!!

En écrivant mon premier article en mars dernier, je n’avais pas idée jusqu’où me mènerait ce blog.  Je ne le sais toujours pas d’ailleurs…  Une chose est sûre par contre : je me fais une joie de venir livrer ici, sporadiquement, mes coups de gueule, mes cris du cœur et ce, sans aucune pudeur.  Je réalise enfin mon fantasme de me mettre à nu dans des stripteases littéraires et je n’ai pas à en assumer les conséquences.

C’est le pied !

– Oh que non mon enfant !
– Mais…  Qui parle ?
– C’est moi, Dieu !
– My God !
– Les paroles s’envolent, les écrits restent.
– C’est joliement dit.
– Un jour, tu regretteras tes commentaires acerbes sur des personnalités du showbizz québécois.
– Amen.
– Un jour, OUI, un jour, tu comprendras…

Bon, d’accord, cette mise en situation n’est pas très réaliste.  D’abord, la voix de Dieu ne m’est jamais apparue d’une quelconque façon…  C’est plutôt la voix de ma mère, à l’autre bout du téléphone, qui m’a conseillé de faire attention à ne pas trop attaquer des vedettes, style Claude Dubois.

– Il a du pouvoir, tsé…
– Du pouvoir ?  Claude Dubois ??  Fais-moi rire !!
– Ben tu riras moins quand tu seras poursuivi pour diffamation.

Quel est donc ce pouvoir qui m’empêcherait de dire ce que je pense réellement de sa télé-réalité ?

***Mise à jour***

Une émission de haut niveau où les deux acteurs principaux brillent par la pertinence de leurs actes et leurs propos.  Vraiment, Dubois en réalité est l’émission la plus intéressante qui m’a été donné de voir depuis la télé-série de Fabienne Larouche UN HOMME MORT !

(Ce dernier paragraphe a été rédigé avec un revolver sur la tempe.)

Sérieusement, où se situe la liberté d’expression sur un blog ?  À partir de quand pouvons-nous risquer d’être poursuivi pour diffamation ?  Combien de lecteurs hebdomadaires dois-je avoir pour être considéré comme un « média de masse » ?

Et les questions ne s’arrêtent pas là !  Que dirait Gabriella Cilmi en voyant que je m’acharne à vanter les mérites de son dernier album alors que ses ventes médiocres viennent tout juste d’avoir raison du président de Warner Australia ?

S’il y a bien quelque chose d’important à enseigner à ses enfants, c’est le goût du dépassement, de la réalisation personnelle et, oui, du risque, quitte à vivre avec les conséquences de ses actes.  En ne faisant rien, on n’est rien et je souhaite ça à personne.

Bon automne… et cliquez sur le bébé magique !