Partir au front défendre ses intérêts.

Forte d’une tournée en première partie de Leona Lewis au Royaume-Uni, Gabriella Cilmi est aujourd’hui prête à entamer une nouvelle étape dans sa carrière et la promotion de son dernier album, à l’agonie dans la plupart des classements mondiaux.

À l’image de son tout nouveau clip illustrant Defender, l’ultime power ballade de l’album, Gabriella quitte une période de sa vie en se déshabillant de tous ses artifices et se transforme en ninja girl pour se protéger et défendre ce en quoi elle croit, son album.*

C’est simple, un peu ennuyeux, mais paradoxalement intriguant et agréable à regarder.

*Interprétation libre.

Prévisions locales à long terme.

Prévisions locales à long terme.

L’été 2010 n’est plus à nos portes, il s’est carrément permis d’entrer sans demander permission, déployant chaleur, soleil et humidité.  Le 21 juin, ça veut aussi dire qu’il y a maintenant près de trois mois que je tiens ce blog.  Trois mois qui ont été riches en découvertes, surtout musicales et à haute teneur émotive.

Voici une liste non exhaustive de ce qui risque de m’arriver dans les mois prochains, donc qui a de très bonnes chances de se retrouver raconté au travers de ces pages.

1-  Après une journée passée à regretter d’avoir insulté IMA sur le tapis rouge lors du week-end de la F1, j’irai visionner le dernier film de Xavier Dolan dans une salle obscure du cinéma Beaubien.  J’en ressortirai transformé, je marcherai en slow motion et je m’habillerai comme le garçon de l’image ci-haut.

2-  Lindsay Lohan n’illustre peut-être plus l’entête de mon blog, mais elle tient encore une place bien spéciale dans mon coeur.  Avec son prochain film dans lequel elle joue une actrice porno des années 70, elle donnera enfin du matériel pour se retrouver ailleurs que dans les blogs à gossip d’Hollywood.

3-  Après avoir remarqué que la puissance régnait également dans mon pantalon, je vais recevoir une mise en demeure de la mère du jeune chanteur Émile pour avoir dit que l’album de son fils était franchement dégueulasse.

4-  Justin Bieber n’aura probablement pas de nouvelle coupe de cheveux d’ici deux ou trois ans.  Cependant, il risque de perdre la totalité de ses admiratrices féminines prépubères s’il continue de dater des femmes de 30 ans.  La mode des femmes couguars est applicable chez les vieilles chanteuses et autres icônes gaies, pas chez un adolescent au visage d’ange qui s’imagine Roi du ghetto.

5-  Au risque de paraître insistant, je continuerai sournoisement ma propagande envers Gabriella Cilmi et son superbe album Ten.  Espérons qu’elle aura un nouvel extrait à nous proposer dans les prochains mois, question d’éviter à son disque le bide qui semble lui être destiné.

Avec des sujets comme ça, deux choix s’offrent à moi : soit je me trouve une vie, soit je pars travailler pour une revue à potins.

La mission continue.

Après avoir dilapidé tout le budget de promotion alloué dans son précédent clip à effets spéciaux On A Mission, Gabriella Cilmi doit maintenant se contenter d’un scénario un peu plus simple afin d’illustrer son nouveau single ultra-groovy Hearts Don’t Lie.

La chanson reste toutefois diablement efficace et Gabriella y est aussi très agréable à regarder !

Le coeur ne ment pas.

J’ai adoré son premier album Lessons To Be Learned dès la première écoute.  Le son funk-soul, cette voix unique…  Gabriella Cilmi a été ma découverte musicale de 2008.  Grâce à son hit Sweet About Me, son album s’est rapidement retrouvé dans le top 10 de plusieurs pays dont l’Australie et le Royaume-Uni.  En Amérique, l’album s’est farci un flop monumental grâce à une promotion bâclée suivie d’une diffusion radio inexistante.  Bravo.

Depuis quelques jours est disponible en importation son nouvel album, deuxième en carrière, TenOn A Mission, son premier extrait, a bénéficié d’un clip spatial en hommage au film Barbarella qu’affectionne particulièrement Gabriella.

« I always had a thing for Jane Fonda ! »

Mention aux plans avec le casque d’astronaute.

Verdict ?

Le son a changé.  Le folk-bluesy a fait place au disco-électro-pop vintage assumé.

La fille a changé.  La jeune adolescente au style casual porte maintenant des robes de vamp aux profonds décolletés.

Se réinventer après un album, c’est peut-être un peu tôt, mais qu’importe.  Après le choc, la découverte.  Ten est un album dangereusement festif.  La pièce Hearts Don’t Lie est un futur tube assuré.

L’Amérique passera-t-elle encore à côté de ce petit bijou au profit d’une guidoune sur l’Auto-Tune ?