Merci encore pour ce palmarès.

Cette année encore, je profite du mois de décembre pour tracer le bilan de mes émotions musicales.  Faire un tour d’horizon des chansons qui m’ont marqué, touché, fait shaker du BONBON !

2011 n’a pas été très riche en découvertes musicales.  En compilant mes coups de coeur, il m’est apparu difficile de faire abstraction de certains titres canons qui ont littéralement explosé dans les palmarès mondiaux.  Les ignorer serait me juger moi-même.  Les voilà aujourd’hui réunis avec certains oubliés qui mériteraient qu’on leur porte une deuxième écoute attentive.

Voici donc le Top 10 des meilleurs singles de l’année 2011 !

1.  Katy Perry – E.T.

Katy Perry a frappé fort avec son Tennage Dream. Truffé de numéros 1, c’est E.T. qui ressort véritablement du lot.  Une chanson où elle nous présente un côté plus sombre de sa personnalité musicale.

2.  Jamiroquai – White Knuckle Ride

Premier single de leur album come-back, White Knuckle Ride représente parfaitement ce en quoi les gars de Jamiroquai excellent. Du disco groovy, autant électro qu’organique, et nostalgie free…

3.  Ellie Goulding – Lights

Le premier album de la gagnante du BBC Sound of 2010 est fort intéressant.  Lights, lancée en version remixée, est une réussite en tous points.  La rumeur positive se propage tranquillement.

4.  Duffy – Well Well Well

Objectivement, Well Well Well est la meilleure chanson issue du dernier album de Duffy.  Bien que les critiques l’aient carrément enterrée, la chanteuse aurait pu défendre davantage ses choix artistiques.

5.  Britney Spears – Till The World Ends

Sous des airs de femme fatale, Britney Spears reste avant tout une reine des dancefloors.  Till The Words Ends, titre dance efficace, est venu souffler un vent de fraîcheur sur une carrière de plus de 10 ans, déjà.

6.  Natalia Kills – Mirrors

En plus d’offrir un univers sonore intéressant, Natalia Kills transpose également ses chansons dans des vidéo-clips riches et d’une cohérence visuelle irréprochable. Mirrors est une très bonne carte de visite.

7.  Lady Gaga – Born This Way

On nous annonçait la chanson de la décennie, voir du siècle.  Rien de moins.  Finalement, Born This Way s’est avéré être une agréable chanson dance que Madonna n’aurait certes pas renié à l’époque des seins coniques.

8.  Milow – Never Gonna Stop

Si ses nouvelles compositions n’ont pas le même rayonnement que sa reprise de 50 Cent, ce n’est que le fruit d’un injuste concours de circonstances.  Never Gonna Stop est une chanson à découvrir d’urgence.

9.  Melanie C – Think About It

Melanie C a quelque peu délaissé le rock pour son cinquième album solo.  Think About It est une chanson pop accessible que n’auraient pas renié les autres membres de son ancien groupe.

10.  Coldplay – Paradise

Groupe aux refrains fédérateurs, Coldplay signe ici un titre très fort de leur discographie.  Paradise est le parfait mélange entre une mélodie de type indie et une volonté d’arrangements catchy.

Mention honorable

0.  Jeanne Mas – Les dimanches

Jeanne Mas s’éparpille beaucoup.  Mais on ne peut lui reprocher son désir constant de se réinventer.  De retour cette année avec un son électro-pop rappelant ses débuts, l’album Bleu citron n’a pas réussi à s’imposer.

Publicités

Le re-re-re-retour du cowboy de l’espace.

Il s’est passé cinq ans depuis leur Dynamite plutôt décevant.  Cette semaine, le groupe britannique Jamiroquai a enfin lancé son nouvel album, Rock Dust Light Star.  Après moult chicanes avec leur compagnie de disque et un dégoût grandissant pour l’industrie de la musique, le leader Jay Kay ne laissait pas entrevoir un futur très joyeux pour son groupe. Nouvellement signé chez Mercury et les rancoeurs apaisées, la passion semble être de retour pour ce groupe culte du pop/funk nineties.

L’album est loin d’être une pâle copie de son prédécesseur, heureusement.  Il parvient à faire place à la nouveauté, notamment une section cuivre percutante et des guitares très mises en avant, apportant une teinte un peu plus rock/soul que d’habitude.  Mais Jamiroquai n’a pas non plus oublié d’insérer de son groove rempli de basses bondissantes qui a toujours fait de leurs chansons des must pour les dancefloors emflammés.  C’est en ce sens que ce septième album est une réussite.

Seule Blue Skies, ballade presque mièvre et sirupeuse, fait tache sur les douze morceaux.  Étonnamment, c’est ce titre qui a été choisi comme premier extrait de l’album.  Une décision étrange, couplé à un vidéoclip tourné dans un désert avec voitures de courses, motos et hélicoptères en trame de fond.  Autant visuellement qu’auditivement, c’est très ordinaire.  White Knuckle Ride aurait été un meilleur choix.  Ils ont tout de même trouvés judicieux d’utiliser les images tournées dans le désert pour concocter un second clip teaser de cette chanson un peu plus tubesque.  La voici.  Enjoy !