Hommage à Kent.

Je dois l’avouer.  Je capote un peu sur Kent Nagano.  Et ce crush ne date pas d’hier. Le premier choc a eu lieu il y a une dizaine d’années, en apercevant son faciès d’artiste beaucoup trop concentré sur une affiche près du métro Place-des-Arts.  Tsé, il y a de ces personnes qui dégagent, même en photo.  Ce jour-là, ça sentait la lampe Berger « fleur d’oranger » … Continuer de lire Hommage à Kent.